Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2003 > Le NPdC et son environnement > L’insécurité routière
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

L'insécurité routière

On annonce 5.731 morts sur les routes en 2003. Globalement, il y a eu 1.511 tués en moins, c’est-à-dire une baisse de 20,9%. Il y a eu aussi 4.884 blessés graves en moins, soit une baisse de 20,3%.

Au niveau régional, la baisse est légèrement moindre (-19,8% pour le nombre de tués et -17,6% pour le nombre de blessés graves), mais pour toutes les classes d’âges, et que ce soit pour le nombre de tués pour 100.000 habitants ou le nombre de tués et blessés graves pour 100.000 habitants, la situation du Nord-Pas de Calais est meilleure (et même assez nettement dans la plupart des cas) que celle de la France.

On peut par contre faire une distinction entre les départements du Nord et du Pas-de-Calais, puisque dans le premier cas, seuls 38% des accidents surviennent en rase campagne ou dans les agglomérations de moins de 5.000 habitants, alors qu’ils sont 56% dans le Pas-de-Calais. On constate par ailleurs que, quelque soit le milieu, la gravité des accidents est plus importante pour ce département que pour le Nord en moyenne.

Autre fait notable de cette année 2003 dans la région, le nombre de tués est plus important de nuit que de jour, ce qui constitue une inversion de tendance par rapport à l’année précédente. Les nombres d’accidents, de tués, et de blessés graves durant les périodes de nuit sont d’ailleurs en augmentation (+5,6% pour le nombre de tués de nuit par exemple), mais celle-ci est loin d’être comparable avec les diminutions de ces mêmes nombres durant les périodes de jour (-36.8% pour le nombre de tués de jour par exemple).

On peut donc finalement dresser un bilan 2003 très encourageant et satisfaisant en matière de sécurité routière dans la région, avec notamment 67 tués en moins par rapport à 2002, avec 272 victimes au total. Le Nord-Pas de Calais s’inscrit sur ce point dans la tendance nationale.

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais