Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2002 > Le fret > L’activité des ports maritimes régionaux et du range nord-européen
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

L'activité des ports maritimes régionaux et du range nord-européen

Avec plus de 47,5 millions de tonnes en 2002, le Port autonome de Dunkerque (PAD) établit un nouveau record d’activité, en hausse de 6,8% par rapport à l’année 2001. Ce résultat permet au PAD d’afficher la plus forte progression de tous les grands ports situés sur la rangée ouest, entre Bordeaux et Amsterdam. En 10 ans, le port est passé de 36,5 à 47,5 millions de tonnes transportées grâce à la diversification des trafics, au développement du cabotage maritime et du trafic transmanche. Il enregistre depuis l’an 2000 des trafics supérieurs à l’avant crise du pétrole : depuis 1980, en effet, le niveau d’activité n’avait plus permis de dépasser les 41 millions de tonnes.

Les importations et les exportations sont en hausse, respectivement + 8% et + 4%. Les trafics de minerais, du fait de la bonne activité de Sollac Atlantique, mais aussi ceux de charbons atteignent un très bon niveau. Le ralentissement de la conjoncture économique a cependant pesé sur les hydrocarbures, en repli de 3%. Par ailleurs, la reprise de l’activité des céréales en fin d’année a permis de limiter à 16% la baisse des trois premiers trimestres.

Les marchandises diverses progressent de 16% en raison de la bonne activité du trafic roll on - roll off et des conteneurs. Le PAD confirme ainsi son retour en force dans le trafic roulier qui bénéficie du bon niveau d’activité des lignes Norfolkline (sur Douvres) et Dart Line (sur Londres-Dartford) ainsi que des récentes implantations logistiques à proximité du terminal. Les conteneurs poursuivent leur progression avec + 7% pour près de 161.000 équivalents vingt pieds. Après plusieurs années de croissance, 2002 aura surtout permis la consolidation des lignes traditionnelles.

A Calais aussi, le bilan 2002 s’avère satisfaisant. Le trafic portuaire a totalisé 34,4 millions de tonnes (+5% par rapport à 2001) dont 32,6 millions de tonnes comptabilisées au titre du transmanche et 1,8 million de tonnes de transbordements réalisés par le port de commerce. Le trafic voyageurs, avec près de 15 millions de passagers, est en hausse de +4,3% par rapport à 2001. Avec une moyenne quotidienne de plus de 60 départs de ferries vers Douvres, Calais reste le premier port de voyageurs d’Europe continentale.

A l’inverse, les résultats du port de Boulogne-sur-Mer sont en baisse : -11% pour le trafic fret et un trafic passagers minime. Néanmoins, le port de Boulogne devrait prochainement disposer d’un nouveau service ferry, qui desservira régulièrement le port de Douvres.

De même, le trafic global du port du Havre est en léger repli avec -1,8% en 2002. Néanmoins, le segment des marchandises diverses, et en particulier de la conteneurisation (+15,5%), a permis à ce port d’établir un nouveau record, en franchissant le cap des 20 millions de tonnes transbordées.

L’année 2002 avait mal commencé pour le port de Rouen avec un trafic en baisse de -17% sur le premier semestre. L’activité s’est redressée au second semestre et au total, le recul de l’activité est estimé à -5,5% sur l’année.

L’activité des grands ports européens a généralement été dynamique en 2002 avec dans la plupart des cas, une conteneurisation à la hausse et pour certains, de nouveaux records de trafics.

En Allemagne, le port de Hambourg a annoncé un nouveau record d’activité et s’est approché de la barre des 100 millions de tonnes de trafic. De même, Brême/Bremerhaven enregistre une légère hausse de ses résultats, +1%, et dépasse ainsi le précédent record établi en 2001.

Aux Pays-Bas, le port d’Amsterdam, qui englobe l’ensemble des installations portuaires centrées sur le Canal de la Mer du Nord, voit son activité progresser de 3,1% notamment grâce à la bonne orientation des vracs, liquides et solides. Le port de Rotterdam, quant à lui a renoué avec la croissance. Avec un trafic de 322,1 millions de tonnes, il égalise presque le précédent record datant de 2000 à 322,4 millions de tonnes.

En Belgique, pour la troisième année consécutive, le port d’Anvers affiche un trafic supérieur à 130 millions de tonnes et établit ainsi un nouveau record avec 131,6 millions de tonnes (soit 1,1 million de tonnes de plus qu’en 2000). Cette croissance est surtout le résultat d’un très fort développement de la conteneurisation (+13% par rapport à 2001). L’activité du port de Gand est également bien orientée en 2002 avec un trafic en hausse de +2,2%. Enfin, le port de Zeebrugge enregistre également une progression de son activité de +2,7% grâce à un trafic de conteneurs soutenu (+12,1%) et des transbordements de véhicules neufs particulièrement importants (+11%). Zeebrugge conforte ainsi sa place de leader en Europe de l’Ouest pour ce créneau spécifique.

- Trafic fret des ports
- Trafics comparés des ports régionaux et nord-européens
- Trafics comparés des ports régionaux et nord-européens
- Trafics des ports maritimes régionaux

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais