Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Le TER

Offre

La définition de l’offre de service ferroviaire de voyageurs sur le réseau TER constitue depuis le 1er janvier 2002 l’une des missions essentielles de la Région en tant qu’autorité organisatrice du transport ferroviaire régional. Les années d’expérimentation de la régionalisation de l’exploitation ferroviaire lui ont déjà permis d’améliorer et de développer l’offre TER de manière conséquente.

L’année 2003 a vu le renforcement de l’offre TER sur les axes 4 et 6 avec le mise en place notamment de la phase 1 de développement de l’offre sur l’étoile d’Hazebrouck courant juin 2003. Cette phase a consisté en une augmentation de 33 % de l’offre TER sur Lille-Hazebrouck-Dunkerque et Lille-Hazebrouck-Calais ainsi qu’une augmentation de 17 % de l’offre TER sur Arras-Hazebrouck-Dunkerque.

Le TER - Offre

L’optimisation des roulements de matériels se poursuit et a connu une belle progression avec une diminution importante des kilomètres parcourus à vide et haut-le-pied (-5,9% et -19,8 % respectivement).

L’offre TERGV a connu sur 2003 une belle expansion (+12,2 %) avec la mise en place de plusieurs services complémentaires vers la Côte d’Opale.

Le TER - Fréquentation

L’année 2000 avait vu un niveau historique atteint, avec plus de 871 millions de voyageurs-kilomètres, puis une baisse de fréquentation s’était amorcée en 2001 (-2,4 %) et poursuivie en 2002 avec 2,1 % d’évolution négative. L’année 2003 voit le trafic remonter de près de 2,5 % avec près de 854 millions de voyageurs-km transportés. Le trafic TER retrouve ainsi son niveau de 2001 et même légèrement supérieur.

La plupart des sections de lignes voient leur trafic augmenter. Ainsi, le TERGV mis en service en 2000 continue sa progression avec plus de 24 % de croissance, qui font suite aux 28 % d’augmentation de 2002. L’accélération de la vitesse, une demi-heure pour rejoindre Dunkerque ou Calais et une heure pour rejoindre Boulogne, porte apparemment ses fruits.

Parallèlement, les modifications apportées à l’offre sur le secteur d’Hazebrouck ont également touché au but, avec une croissance de 4,7 % cette année sur les lignes reliant Lille au littoral nord.

Le TER - Ponctualité

La ponctualité est à juste titre une revendication forte pour la clientèle se déplaçant régulièrement pour des raisons professionnelles ou scolaires et une préoccupation partagée de la SNCF et de la Région. C’est pourquoi, ces derniers ont convenu de contrôler la régularité des TER au travers d’un indicateur qui mesure le pourcentage de trains TER à l’heure ou accusant un retard inférieur ou égal à 5 minutes. Un objectif global de régularité est également fixé entre les parties. Ce taux est fixé depuis plusieurs années maintenant à 94%.

La bonne année 2002, pendant laquelle la SNCF avait dépassé son objectif de 94% n’est pas confirmée en 2003, les résultats de la ponctualité des TER étant repassés sous la barre de l’objectif. La série longue, 1997 - 2003, montre une ponctualité en "dents de scie" autour de la barre des 94 % fixés contractuellement, signe de la difficulté de l’exercice.

Le mois de janvier est pour beaucoup dans cette diminution de la ponctualité, avec des taux particulièrement faibles (inférieurs à 90 %) atteints sur certaines lignes.

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais