Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2001 > Le fret > Transit international de marchandises passant par la région Nord-Pas de Calais
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Transit international de marchandises passant par la région Nord-Pas de Calais

Méthodologie

Les résultats suivants sont issus de l’exploitation de l’enquête sur les flux terrestres de marchandises en transit ou en échange à travers les Alpes françaises et les Pyrénées, réalisée par le Ministère de l’Équipement, des Transports et du Logement en 1999, et qui a pour principaux objectifs :
- de connaître les flux internationaux de marchandises transportées par voie terrestre à travers le territoire français ;
- de mieux appréhender les flux franchissant l’Arc Alpin et l’Arc Pyrénéen
- d’analyser les évolutions depuis 1992/1993, date de la précédente enquête de même type.

Le transit international considéré ici correspond aux flux échangés entre deux pays étrangers, traversant la France, avec un point d’entrée ou de sortie du territoire français situé dans les Alpes ou dans les Pyrénées. Cette enquête permet ainsi de connaître de façon quasi exhaustive les flux de transit international à l’exception du transit Est-Ouest circulant au Nord du territoire.

Recueil de données pour le mode routier (sondages) :

- enquêtes par interrogation des conducteurs de poids lourds franchissant la frontière française, toutes nationalités confondues (soit 66.220 poids lourds enquêtés) ;
- recensement par catégorie de poids lourds et par pavillon (soit 177.600 PL recensés) ;
- comptages permanents des poids lourds (soit 7.930.000 PL comptés).

Questionnaire pour le mode routier :

- caractéristiques du poids lourd (type, nombre d’essieux, conditionnement, pavillon) ;
- type de marchandises transportées et tonnage ;
- point de chargement et de déchargement de la marchandise ;
- changement éventuel de mode et origine-destination de la marchandise ;
- point d’entrée ou de sortie du territoire pour les poids lourds en transit ;
- itinéraire emprunté pour les poids lourds en transit (en France comme en Europe) ;
- questions subsidiaires (kilométrage du PL, achat de carburant en France) ;
- depuis la fermeture du Mont-Blanc, modification éventuelle d’itinéraire.

Recueil de données pour le mode ferroviaire (exhaustif) :

La SNCF a communiqué des données établies à partir d’une exploitation exhaustive des documents accompagnant le transport ferroviaire des marchandises :
- point frontière alpin ou pyrénéen et autre point frontière franchi ;
- sens et type du trafic ;
- zone de chargement et de déchargement ferroviaire ;
- marchandise transportée et volume transporté en tonnes ;
- nombre de wagons.

Synthèse des principaux résultats de l’enquête

En 1999, les flux de transit international de marchandises ayant un franchissement alpin ou pyrénéen et traversant la France sont estimés à environ : • 2.855.000 poids lourds (+39% par rapport à 1992/1993) représentant 43,8 millions de tonnes (+36%) • 390.000 wagons soit 9,6 millions de tonnes (+47%). Au total, ce sont donc 53,4 millions de tonnes de marchandises en transit par la route ou par voie ferrée à travers la France (+37% par rapport à 1992/1993).

Pris ensemble, le Nord-Pas de Calais, la Lorraine et l’Alsace regroupent, en 1999, 74% des flux routiers de transit « marchandises » ayant un franchissement alpin ou pyrénéen et 96% des flux ferroviaires de transit.

Parmi ces trois régions, la Lorraine est la principale région de transit puisqu’elle regroupe près du tiers du tonnage de marchandises en transit (17,4 millions de tonnes sur 53,4). Le Nord-Pas de Calais arrive juste derrière avec 30% environ du tonnage.

Les flux de marchandises en transit par voie ferrée se concentrent essentiellement sur la Lorraine ; le Nord-Pas de Calais n’étant un passage obligé que pour les flux allant ou venant du Royaume-Uni (ce qui représente, par exemple, pour les flux Italie - Royaume-Uni : 93 wagons par jour et 1,3 millions de tonnes en transit).

En revanche, les flux de transit par la route se répartissent un peu plus équitablement entre les trois régions.

Chacune est privilégiée selon la localisation géographique des pays générateurs même si, quelle que soit la région, l’Espagne est le principal générateur de transit. En effet, ce pays représente 29% des camions en transit via le Nord-Pas de Calais, 24% via la Lorraine et 42% via l’Alsace. Concernant le deuxième pays générateur, il s’agit du Royaume-Uni pour le Nord-Pas de Calais (21% des poids lourds en transit), de l’Italie pour la Lorraine (19% des PL en transit) et de l’Allemagne pour l’Alsace (35% des PL en transit).

Globalement, les flux de transit marchandises « route » et « fer », passant par le Nord-Pas de Calais et ayant un franchissement alpin ou pyrénéen, se montent à près de 16,1 millions de tonnes en 1999, à comparer aux 98,6 millions de tonnes en trafic interne à la région et aux 89,1 millions de tonnes de trafics national et international générés par la région en 1999.

A titre de comparaison, la Direction Départementale de l’Équipement du Nord a réalisé une analyse des déplacements de poids lourds dans le Nord-Pas de Calais à partir des enquêtes routières de circulation effectuées dans le Valenciennois et l’arrondissement de Lille en 1997-1998. Le trafic culmine sur l’A1 à hauteur de Phalempin avec près de 23.500 poids lourds comptabilisés dont 1 400 en transit international (soit 5,8% du trafic poids lourds).

- Transit marchandises

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais