Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2001 > Le fret > Les ports fluviaux régionaux et les marchandises transportées
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Les ports fluviaux régionaux et les marchandises transportées

Le réseau portuaire

En 2001, 19 ports ont réalisé un trafic supérieur à 100.000 tonnes, soit 4 de plus qu’en 2000. Malgré un trafic en recul de 12%, le Port Autonome de Dunkerque (PAD) reste le plus important de la région.

Concernant le PAD, le trafic d’acheminement terrestre (excluant le trafic de la zone portuaire et de transbordement) atteint 14,3 millions de tonnes en 2001, soit une hausse de 14,8% par rapport à l’année précédente. Cette progression est intégralement liée à l’augmentation du trafic de camions et remorques sur la Grande-Bretagne. Le trafic voie d’eau a enregistré, quant à lui, un repli conjoncturel dû aux baisses des importations de charbon destiné au Nord de la France et des expéditions de minerais et céréales. Ainsi, la part modale de la voie d’eau représente un volume de 8% sur l’ensemble des acheminements terrestres du PAD mais se stabilise à hauteur de 12% si l’on exclut le trafic roulier.

L’activité fluviale des ports intérieurs

Les concessions portuaires du Nord-Pas de Calais réalisent près de 1,6 millions de tonnes, soit une baisse d’activité d’environ 215.000 tonnes par rapport à 2000 (recul d’environ 12%).

Les marchandises transportées

Hors céréales, charbon et matériaux de construction, toutes les autres filières de marchandises sont à la hausse.

Le marché fluvial des produits agricoles recule de 8,3% en un an. Cette baisse conjoncturelle est liée pour partie à une récolte céréalière moyenne tant en volume qu’en qualité dont les effets ont été accentués par un meilleur positionnement concurrentiel des pays de l’Europe de l’Est.

Les produits charbonniers ne représentent plus que 10% du trafic fluvial avec un volume transporté en 2001 d’environ 665.000 tonnes (hors transit). L’érosion des trafics s’explique par la forte baisse des trafics internes à la région, due à un transfert d’approvisionnement du PAD au profit des ports du Bénélux, par la douceur hivernale qui a entraîné un ralentissement de la production des centrales thermiques et par un report modal au profit du rail pour l’approvisionnement charbonnier de la centrale de Bouchain.

Le trafic de conteneurs poursuit sa hausse (+5,8%) avec un trafic total de 48.221 EVP dont 29.705 EVP concernaient le pré ou post-acheminement maritime (+12%) et 18.516 EVP (-3%), le transport de déchets ménagers entre Lille et Blaringhem.

- ports fluviaux
- type de marchandises

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais