Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2000 > Le fret > CNC et Novatrans
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

CNC et Novatrans

L’activité de CNC

La Compagnie Nouvelle de Conteneurs (CNC) est à la fois commissionnaire de transport et propriétaire d’un parc de 5 000 wagons, de 5 500 conteneurs et de chantiers de manutention. Elle offre aux chargeurs, industriels et armements maritimes un service de porte à porte avec un suivi informatisé de tracing/tracking, permettant de connaître les différentes étapes du transport, de la prise de commande à la livraison finale.

Pour assurer cette prestation, elle sous-traite le transport ferroviaire à la SNCF et les parcours terminaux à des entreprises de transport routier. Son site www.cnc-transports.com permet de connaître en temps réel les informations de suivi des transports.

L’activité de CNC se répartit entre le trafic continental, national et international, et le trafic maritime. La part respective de ces trafics est stable.

Le chiffre d’affaires CNC de l’année 2000 est à l’identique de celui de 1999, à hauteur de 228,97 millions d’Euros.

Les difficultés du combiné sont accrues par l’augmentation des coûts routiers sur les dessertes terminales, qui ont pour conséquence le renchérissement de la prestation dans un contexte économique difficile.

Au plan régional, les régions Flandres Artois et Rhénane ont fusionné pour donner lieu à la naissance de la RFA, région dont le siège est basé à Lille et Strasbourg.

Forte d’une centaine de personnes et des sites de Douvres (GB), Lille, Nancy, Strasbourg, Mulhouse et Vesoul, la région RFA développe un chiffre d’affaire de 53,4 millions d’Euros.

- CNC

L’activité de NOVATRANS

L’évolution du trafic est caractérisée par un taux de croissance particulièrement élevé pour l’année 2000 par rapport à 1999 (+ 43,3% en nombre de mouvements).

Les relations exploitées sont, par ordre d’importance : Lyon, Marseille, Avignon, Perpignan, Bordeaux et Toulouse.

En ce qui concerne le trafic international en provenance et à destination de l’Italie, le trafic est temporairement traité par le terminal de Mouscron, suite à la saturation du chantier de Lille. Ainsi, la circulation comporte 4 trains par semaine en provenance et à destination de Novare/Turin. Ce trafic a permis d’acheminer 8 196 UTI (Unité de Transport Intermodal).

En ce qui concerne le trafic international en provenance et à destination de l’Espagne, l’essentiel des envois entre Lille et Perpignan est destiné à l’Espagne, côté Méditerranée.

Toujours dans le cadre de la saturation du chantier de Lille - St Sauveur, un transfert partiel d’activités se fait sur le chantier de Lomme, notamment les trains en provenance et à destination de Lyon (terminal de Vénissieux), à raison d’un train par jour, ainsi que pour les destinations de Avignon et Marseille, en ce qui concerne le train " 160 km/h ". Le train " 120 km/h " continue à être traité sur le chantier de St Sauveur.

Notons que certains chargements ont pour origine ou destination la Belgique.

En conclusion, le transport combiné se développe de façon satisfaisante, mais se trouve, malgré tout, freiné par une certaine dégradation de la qualité des opérateurs ferroviaires.

- NOVATRANS

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais