Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2003 > Le fret > Les trafics de LCT, CCES et NCS
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Les trafics de LCT, CCES et NCS

Trafic de conteneurs en hausse en 2003

Le terminal LCT est l’une des activités du Port de Lille, service extérieur de la Chambre de commerce et d’industrie de Lille Métropole.

NCS est une filiale des ports de Dunkerque et de Lille. Elle offre un service d’acheminement complet, combinant le transport intérieur par barge et le feeder maritime, entre Dunkerque et les ports de Lille, Valenciennes et Béthune d’une part et entre Dunkerque et les ports de Rotterdam, Felixstowe et Le Havre d’autre part.

CCES, filiale de CCS (armement rhénan) et d’ESCOFI (holding du groupe familial cambrésien), opère au départ de Prouvy, près de Valenciennes, par l’Escaut vers Anvers, vers Rotterdam en trafic "spot" (au coup par coup) et vers Dunkerque depuis 2003. De plus, CCES a ouvert deux nouveaux terminaux depuis le début de l’année 2004 à Béthune et à Dourges, sur le site de la nouvelle plate-forme multimodale, et Prouvy va donc assurer un rôle de hub entre le réseau fluvial du Nord-Pas de Calais et les ports du Benelux. Au total, la capacité hebdomadaire mise en ligne par CCES. s’élève à 266 EVP.

En 2003, CCES a vu une nette augmentation de son trafic, due à des augmentations sur sa ligne régulière vers Anvers et sur sa ligne occasionnelle vers Rotterdam, ainsi qu’à la mise en place au cours de l’année du trafic vers Dunkerque. Au total, son trafic depuis Prouvy a donc augmenté de 46,7% par rapport à 2002. D’autre part, CCES a réalisé en 2003 un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros, et l’entreprise mise sur une augmentation de 35% des volumes traités pour 2004, et envisage une nouvelle liaison vers Zeebrugge.

De son côté, le trafic LCT, avec 74.126 EVP au total, retrouve quasiment son niveau de 2000 et 2001 après la baisse observée en 2002. Cette augmentation se retrouve pour tous les modes de transports, sauf pour le trafic ferroviaire qui enregistre une baisse 27,9%. De son côté, le mode routier représente toujours plus de la moitié du trafic LCT, avec 38.435 EVP en 2003, alors que le mode maritime pour la filière valorisation enregistre une augmentation de 62,5%, pour atteindre un total de 6.719 EVP.

Répartition modale du trafic conteneurs
Evolution des trafics conteneurisés - 2003

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais