Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2004 > Le fret > Le fret SNCF en 2004
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Le fret SNCF en 2004

Dans un contexte économique plus favorable que celui de 2003, puisque la croissance dépasse cette année les 2%, l’année 2004 se termine sur un bilan positif et des résultats encourageants pour l’avenir. Le trafic fret ferroviaire réalisé par la région de Lille a été de 43 millions de tonnes (+ 3 %) et de 14,5 milliards de tonnes-kilomètres (-3 %)

Depuis un an, Fret SNCF est mobilisé pour remettre à niveau ses flux les plus déficitaires. En engageant un travail considérable de remise à plat des organisations logistiques et malgré l’application de mesures de réactualisation tarifaire parfois sévères pour les flux n’étant pas au prix du marché, de nombreux trafics ont pu être conservés. Ces mesures ont surtout affecté les trafics de courtes distances.

La bonne récolte céréalière a limité les transports pour les approvisionnements qui ont retrouvé un niveau satisfaisant depuis le mois d’août.

Les importations d’engrais accusent les effets de la campagne d’écologie engagée sur la réduction de l’amélioration chimique des rendements de culture accompagnée d’une diminution d’emblavement.

Le marché du BTP, et en particulier des granulats, enregistre une nette progression pour 2004 grâce aux chantiers routiers ouverts sur la Somme et à la construction de la ligne du TGV Est.

Le trafic des boissons est en retrait en raison de l’effet canicule en 2003.

Le charbon a subi vers le mois de septembre la douceur de l’automne, pour apparaître en décalage. A la fin de 2004, le bilan est positif avec l’activité des centrales thermiques qui ont repris le relais de centrales nucléaires.

Les importations de minerais se portent bien. Dans le cadre de l’amélioration de la compétitivité de Fret SNCF, afin de pérenniser ces trafics, la charge de certains trains a été portée à 3 600 Tonnes.

Le marché des ferrailles est beaucoup plus porteur que celui de 2003, permettant d’afficher une progression plus importante en tonnes-kilomètres qu’en volume.

Le trafic des produits sidérurgiques se situent un peu au-dessus du trafic de l’année passée malgré les restructurations d’Arcelor.

Malgré la recomposition du paysage industriel (fermeture de Noroxo) et un ralentissement du marché, les produits chimiques enregistrent des résultats positifs.

Le transport combiné est en baisse, tant sur les sites régionaux que sur les trafics en transit.

Le trafic global du Tunnel sous la Manche affiche une progression grâce au transport dans le sens Nord-Sud. Des difficultés persistent à reconquérir la confiance des clients dans le sens Sud-Nord malgré les mesures de sécurité mises en place.

Télécharger les données au format pdf :

PDF - 44.6 ko
Fret SNCF
PDF - 38 ko
Fret SNCF - Transit
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais