Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2006 > La mobilité des personnes > TER Nord-Pas de Calais : offre, fréquentation et régularité
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

TER Nord-Pas de Calais : offre, fréquentation et régularité

Si l’offre globale proposée aux usagers TER s’est stabilisée en 2006, la fréquentation et le trafic continue lui de croître à un ryhtme soutenu de plus de 7%. Cette croissance continue s’avère de bonne augure pour atteindre l’objectif fixé par le Schéma Régional des Transports de doubler la fréquentation d’ici 2020.

Offre

La définition de l’offre de service ferroviaire de voyageurs sur le réseau TER constitue depuis le 1er janvier 2002 l’une des missions essentielles de la Région en tant qu’autorité organisatrice du transport ferroviaire régional. Les années d’expérimentation de la régionalisation de l’exploitation ferroviaire lui ont déjà permis d’améliorer et de développer l’offre TER de manière conséquente.

L’année 2006 a été marquée par l’adoption par les élus du Conseil régional du Schéma Régional des Transports qui met en avant le rôle du TER comme "épine dorsale de la mobilité régionale" et qui prévoit de doubler la fréquentation du TER d’ici à 2020. Le Schéma préfigure un réseau et une offre TER renouvellés, améliorés pour atteindre ces objectifs ambitieux : création de nouvelles infrastructures ferroviaires, amélioration du réseau existants, cadencement de l’offre de services sur le territoire régional. Ces projets prendront forme progressivement dans les années à venir.

L’année 2006 a connu quelques changements en matière d’offre de services TER :

- création d’une desserte expérimentale pour une durée de 3 ans reliant Maubeuge et Aulnoye-Aymeries à Mons par Quévy ;
- organisation de 4 week-ends TER Mer sur la période estivale et pour la première fois d’un week-end TER Vert à destination de l’Avesnois et de la Sambre ;
- amélioration de l’offre de services sur l’axe Arras-St-Pol-sur-Ternoise avec quelques services quotidiens supplémentaires et plus rapides ;
- amélioration des temps de parcours sur certaines relations interrégionales vers la région Champagne-Ardennes ;
- création d’un service TER-GV retour Lille-Arras (le service aller avait quant à lui été mis en place en 2003).

Le TER - Offre

Le nombre de kilomètres-trains offerts sur le réseau Nord-Pas de Calais est globalement stable en 2006 avec près de 12 191 000 km, en baisse lègère de 0,4% par rapport à 2005.

Un axe en particulier connait une belle progression de ses kilomètres offerts, l’axe Lille-Don-Lens et Arras-St-Pol qui progresse de +30% entre 2005 et 2006.

A noter également la forte progression des trains SNCB (+44%) et des liaisons interrégionales (+9%).

A l’inverse, l’axe Lille-Comines/Tourcoing-Lille/Dunkerque-St-Omer-Hazebrouck-Lille chute de -11%.

Le TER - Fréquentation

Le trafic a fortement progressé entre 2005 et 2006 et à dépassé le milliard de voyageurs-km (1,013 milliards, +7,4% de variation annuelle). Depuis 2002, le trafic a progressé de +22,4%, ce qui conforte l’idée de la bonne tenue du train comme alternative à la voiture particulière.

Près de 70% de ce trafic est réalisé par lessegments domicile-travail et domicile-étude. Ce dernier est néanmoins en perte de vitesse, notamment en raison d’effets démographiques. Cette chute des domicile-études est toutefois largement compensée par la progression des usagers abonnés de travail. Sur la longue distance, le nombre d’abonnés TER-GV en provenance du littoral a connu une forte progression. Mais la courte distance n’est pas en reste avec une très nette progression probablement liée à la phase 2 du projet de développement de l’offre TER lancée en 2004, qui concerne plus particulièrement le sud de la métropole lilloise. Les liaisons Lille-Arras, Lille-Lens et Lille-Cambrai ont par exemple enregistrés des progressions de 15 à 20%.

Le TER - Ponctualité

La ponctualité est à juste titre une revendication forte pour la clientèle se déplaçant régulièrement pour des raisons professionnelles ou scolaires et une préoccupation partagée de la SNCF et de la Région. C’est pourquoi, ces derniers ont convenu de contrôler la régularité des TER au travers d’un indicateur qui mesure le pourcentage de trains TER à l’heure ou accusant un retard inférieur ou égal à 5 minutes. Un objectif global de régularité est également fixé entre les parties. Ce taux est fixé depuis maintenant plusieurs années à 94%.

L’année 2006 a été plutôt bonne en terme de régularité, le taux moyen hors causes externes à l’entreprise SNCF étant de 95%, de 1% supérieur au taux objectif.

Par contre, de nombreux incidents ont marqué l’année 2006, causant des retards non pris en compte dans le calcul de ce taux. Le premier semestre 2006 a connu de nombreux incidents non imputables à la SNCF : vols de câbles, manifestations étudiantes. Le deuxième semestre a connu quant à lui, outre des vols de câbles, des problèmes techniques lourds sur le réseau qui ont entraîné des limitations de vitesse par endroits, des conditions météorologiques médiocres et des mouvements sociaux qui ont provoqué de nombreux retards supplémentaires.

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais