Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2004 > La mobilité des personnes > TER Nord-Pas de Calais : offre, fréquentation et régularité
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

TER Nord-Pas de Calais : offre, fréquentation et régularité

Après une année 2003 sans grand changement majeur, la croissance de l’offre TER a repris, avec une hausse importante de plus de 8% de l’offre en trains-kilomètres. Cette amélioration de l’offre est suivie d’effet, la belle progression de la fréquentation, près de 7%, venant récompenser les efforts fournis par l’autorité organisatrice de transport.

Offre

La définition de l’offre de service ferroviaire de voyageurs sur le réseau TER constitue depuis le 1er janvier 2002 l’une des missions essentielles de la Région en tant qu’autorité organisatrice du transport ferroviaire régional. Les années d’expérimentation de la régionalisation de l’exploitation ferroviaire lui ont déjà permis d’améliorer et de développer l’offre TER de manière conséquente.

L’année 2004 a vu une forte croissance de nombre de kilomètres-train offerts, avec 8,2% de hausse par rapport à 2003. Le Lancement de la phase 2 du plan de développement de l’offre TER en août 2004 y est pour beaucoup. Cette deuxième phase de développement a entrainé une révision importante des dessertes entre Arras, Douai, Lens, Cambrai, Béthune, Valenciennes et Lille.

Le TER - Offre

Le nombre de kilomètres-trains offerts sur le réseau Nord-Pas de Calais est en croissance forte en 2004 avec près de 12 610 000 km offerts, soit +8,24% d’augmentation par rapport à 2003.

L’augmentation touche à peu près tous les axes mais deux tirent plus particulièrement leur épingle du jeu avec respectivement +14,9% et +13,5% d’augmentation : les axes Lille vers Douai/Cambrai/Valenciennes et Lille vers Dunkerque/Hazebrouck/Calais.

A noter également la chute des trains SNCB (-6,9%) et la très forte croissance des TER-GV (+224%) qui ont vu leur offre s’étoffer fortement par l’ajout de trains et de destinations.

Le TER - Fréquentation

Le trafic a fortement progressé entre 2003 et 2004 (+6,8%) et atteint aujourd’hui plus de 906 millions de voyageurs-km.

Environ 70% de ce trafic est réalisé par les segments domicile-travail et domicile-étude, sous forme d’abonnements. Globalement tous les types de trafics sont en progression. En relatif, la part des abonnements longue distance (Abonnements de travail à +75 km) sont en forte progression (+29%), en raison de la montée en puissance de l’offre TER-GV. L’augmentation des abonnements intégrés de la Métropole Lilloise (Ticket+) est également très forte (+19%) peut-être lié à l’amélioration de l’offre sur le secteur d’Armentières.

Le TER - Ponctualité

La ponctualité est à juste titre une revendication forte pour la clientèle se déplaçant régulièrement pour des raisons professionnelles ou scolaires et une préoccupation partagée de la SNCF et de la Région. C’est pourquoi, ces derniers ont convenu de contrôler la régularité des TER au travers d’un indicateur qui mesure le pourcentage de trains TER à l’heure ou accusant un retard inférieur ou égal à 5 minutes. Un objectif global de régularité est également fixé entre les parties. Ce taux est fixé depuis maintenant plusieurs années à 94%.

L’année 2004 a été bonne en terme de régularité, le taux moyen hors causes externes à l’entreprise SNCF étant de 94,4%, soit légèrement supérieur au taux objectif. Il est en progression par rapport à 2003 (93,7%).

Cette amélioration du taux n’est pas constante dans le temps, les 9 premiers mois de l’année ayant été plutôt bons et les 3 derniers ayant vu la régularité se dégrader, en raison d’actes de malveillance, d’avaries sur le matériel et de difficultés dans la mise en place du plan de développement.

Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais