Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2007 > La mobilité des personnes > L’insécurité routière en 2007
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

L'insécurité routière en 2007

En 2007, en Nord-Pas-de-Calais comme au niveau national, la baisse du nombre de tués et de la gravité des accidents se poursuit.

Le bilan 2007

Entre 2006 et 2007, le nombre d’accidents corporels enregistrés sur les routes françaises a légèrement augmenté (+1,2%), pour atteindre 81 272 (cf. tableau ). En 2007, le nombre de tués (sur le coup ou dans les 30 jours après l’accident) est en légère diminution (-1,9%), pour s’établir à 4 620. Au final, la gravité des accidents est en diminution : on compte 0,2 personne tuée de moins que l’année précédente, pour 100 accidents corporels enregistrés. Le nombre de blessés hospitalisés de plus de 24 heures est quant à lui de 38 615. Il a ainsi baissé de 5,0%.

Le bilan de l’accidentologie routière dans la région est en nette amélioration en 2007, avec une baisse du nombre d’accidents corporels (-4,6%), ainsi qu’une forte baisse du nombre de tués (-15,1%) et de blessés (-13,0%). La diminution est particulièrement importante dans le Pas-de-Calais, où ces proportions sont respectivement de -15,8%, -18,6% et -20,4%. Le taux de gravité diminue dans la région de 0,6 point. Dans le département du Pas-de-Calais, malgré les fortes baisses enregistrées, le taux de gravité ne diminue que de 0,3 point. Sa baisse est plus marquée dans le département du Nord (-0,6 point). Dans cette zone, le nombre d’accidents a en effet légèrement augmenté (+0,8%), mais le nombre de tués a baissé notablement (-12,0%).

Attention : Changement de définition en 2005

Depuis le 1er janvier 2005, afin de comparer ses résultats à ceux de ses voisins européens, la France a adopté la définition internationale du "tué" à 30 jours et du blessé hospitalisé. "La personne tuée sur le coup ou dans les trente jours après l’accident" a remplacé "la personne tuée sur le coup ou dans les six jours après l’accident", et "le blessé hospitalisé plus de 24 heures" s’est substitué au "blessé grave hospitalisé plus de six jours".

Télécharger le tableau au format pdf :

PDF - 64.6 ko
Les accidents de la route
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais