Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Consultez les indicateurs par thème
Consultez l'atlas Consultez l'atlas
Région Nord Pas de Calais République française
Accueil > Indicateurs > 2006 > La mobilité des personnes > L’insécurité routière en 2006
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

L'insécurité routière en 2006

Attention : Changement de définition en 2005

Depuis le 1er janvier 2005, afin de comparer ses résultats à ceux de ses voisins européens, la France a adopté la définition internationale du "tué" à 30 jours et du blessé hospitalisé. "La personne tuée sur le coup ou dans les trente jours après l’accident" a remplacé "la personne tuée sur le coup ou dans les six jours après l’accident", et "le blessé hospitalisé plus de 24 heures" s’est substitué au "blessé grave hospitalisé plus de six jours".

Ces changements de définitions ont provoqué une rupture dans les séries statistiques à partir de 2005. Toutefois, l’Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) a calculé un coefficient multiplicateur de conversion (de valeur 1,069) pour déterminer le nombre de tués de 30 jours à partir de celui à 6 jours, ce qui permet de reconstituer les anciennes séries de données sur les "tués" dans la nouvelle définition (cf. graphique ). Un tel coefficient de corrélation n’existe pas pour le calcul des blessés.

Le bilan 2006

Entre 2005 et 2006, le nombre d’accidents corporels enregistrés sur les routes françaises a fortement baissé (-5,0%), pour atteindre 80 309 (cf. tableau ). En 2006, le nombre de tués (sur le coup ou dans les 30 jours après l’accident) est également en baisse (-11,9%), pour s’établir à 4 709. Au final, la gravité des accidents est en diminution : on compte 0,5 personne tuée de moins que l’année précédente, pour 100 accidents corporels enregistrés. Le nombre de blessés hospitalisés de plus de 24 heures est quant à lui de 40 662, en hausse de 2,1%.

Dans la région, la gravité des accidents est également en baisse : pour 100 accidents, 1,1 personne de moins est tuée. En effet, les accidents ont certes progressé (+2,0%), mais le nombre de personnes tuées a fortement diminué (-14,1%), pour s’établir à 219 en 2006. Cette baisse est due en particulier au département du Nord, où la baisse a été de 18,2%, contre 8,9% dans le Pas-de-Calais. Quant aux blessés hospitalisés plus de 24 heures, ils sont au nombre de 2 440 au total dans la région, ce qui représente une hausse de 3,4%.

Télécharger les données au format pdf :

PDF - 42.7 ko
Graphique Personnes tuées
PDF - 64.3 ko
Tableau Accidentologie
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais