Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais
Accueil > Indicateurs > 2008 > Le fret > Les trafics fluviaux en 2008
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Suivre le flux RSS de la rubrique
  • Consulter cet article au format PDF

Recommander cet article

Les trafics fluviaux en 2008

Dans la région Nord-Pas-de-Calais, les 538 km de voies utiles à la navigation de commerce et accessibles au transport de marchandises se répartissent comme suit :
- 250 km à grand gabarit,
- 67 km à moyen gabarit,
- 231 km à petit gabarit (Freycinet).

Les trafics

En 2008, malgré la conjoncture économique, le transport fluvial atteint 8,7 millions de tonnes de marchandises transportées hors transit, soit une progression de 11,2%. Cette forte hausse est portée par les flux internes à la région qui augmentent de 83,6% en 2008, pour s’établir à 2,2 millions de tonnes (cf. tableau et carte ). Les autres types d’échanges évoluent par contre à la baisse, que ce soit le trafic avec le reste de la France (-10,2%), les flux internationaux (-1,0%) ou le transit (-5,1%). En tonnes-kilomètres, le trafic (hors transit) s’élève à 815,2 millions, en baisse de 3,1%. Ces résultats plutôt favorables reflètent la tendance générale des entreprises dans la région à faire confiance au transport fluvial pour les courtes distances ou la logistique urbaine.

Les échanges internationaux représentent 65,5% de l’ensemble des tonnages hors transit. Le premier partenaire de la région est la Belgique, avec 50,8% des échanges internationaux. Viennent ensuite les Pays-Bas (34,0%) et l’Allemagne (15,1%). Les importations représentent 58,6% des flux.

Les marchandises transportées

Les produits pétroliers enregistrent une hausse de 57,1% en tonnes grâce au développement des trafics de bio-carburants (transport de diester). Les denrées alimentaires sont en hausse de 34,0%, portées en particulier par le trafic d’huile alimentaire (cf. tableau ). La croissance des trafics est également liée aux transports de terre générés par les travaux d’aménagement de l’Escaut. À l’inverse, les produits métallurgiques et les matériaux de construction, filières très sensibles aux aléas économiques, évoluent à la baisse (respectivement -21,6% et -6,3%), de même que les produits chimiques (-5,9%).

En 2008, les trafics fluviaux de conteneurs s’élèvent à 60 400 équivalents vingt pieds (EVP), en diminution de 15,1% par rapport à l’année précédente. Les lignes régulières sont en forte baisse (-33,3%), tandis que les lignes de recyclage des déchets ont plus que doublé, atteignant 18 400 EVP en 2008.

L’activité des ports fluviaux

En 2008, 19 ports ont réalisé un trafic supérieur à 100 000 tonnes (cf. tableau ). L’activité de ces 19 ports représente 94% des manutentions portuaires fluviales réalisées en Nord-Pas-de-Calais. Le premier port fluvial demeure le port de Dunkerque, avec 2,4 millions de tonnes, en progression de 22% par rapport à 2007. Viennent ensuite les ports de Lille, Valenciennes et Béthune, gérés par les Chambres de Commerce et d’Industrie.

En 2008, les ports intérieurs publics concédés du Nord-Pas-de-Calais (cf. carte ) réalisent 2,7 millions de tonnes. Le trafic augmente de 14% par rapport à l’année précédente. Les trafics générés par les ports de Lille, Valenciennes et Béthune représentent 93% de ces trafics.

Pour en savoir plus :

Rapport annuel 2008 de l’Observatoire régional du transport fluvial – Bassin du Nord-Pas-de-Calais

Télécharger les données au format pdf :

PDF - 72.1 ko
Tableau Trafics fluviaux par type de flux 2008
PDF - 781.4 ko
Schéma Trafics fluviaux
PDF - 45.5 ko
Tableau Marchandises
PDF - 47.4 ko
Tableau Ports fluviaux
PDF - 1003.6 ko
Carte Réseau fluvio-portuaire
Observatoire Régional des transports du Nord - Pas de Calais